Travailler le weekend ?

 

Organisation du temps de travail
Travail « Samedi – Dimanche »

 

Compte-rendu réunion

Mardi 10 octobre 2017, s’est tenu la première réunion de « négociation » concernant la mise en place d’une équipe de suppléance en fin de semaine Travail « Samedi – Dimanche ».
La Direction a expliqué aux organisations syndicales la nécessité de mettre en place cette organisation sur la machine MCM afin de rattraper les 800 heures de retard et d’accompagner la montée en cadence.

Deux volontaires (sans pression hiérarchique) sont souhaités, « un salarié sur la MCM et un contrôleur » pour une durée minimum de 6 mois consécutifs et reconductibles de 1 à 6 mois. Le travail sera planifié sur 2 jours (Samedi et Dimanche) à raison de 12 heures par jours (6H à 18H). La rémunération due au salarié pour la durée hebdomadaire de travail de 24 heures en équipe de jour sera identique à la rémunération qui serait perçue à l’occasion d’un horaire 2×7 en équipe de semaine.

Les volontaires travailleront les jours fériés tombant un week-end (sauf le 1 er mai). Le démarrage de l’équipe de suppléance est souhaité le 4 novembre 2017.

POUR LA CGT, IL EST IMPENSABLE DE DONNER UN CHEQUE EN BLANC A LA DIRECTION !

La direction a présenté l’accord appliqué à Bordes sur ce thème, dans le cadre d’un intérêt commun, la CGT dit STOP !

Pour la CGT, ce projet d’accord est dû aux manques de réalismes dans l’élaboration des plannings de développement et d’investissement à la hauteur des enjeux « industriels et humains ».

Nous rappelons que notre organisation syndicale notamment à travers ses élus dans toutes les instances, n’a eu cesse depuis plusieurs années d’alerter les directions sur ces plannings qui mettent sous pression les salariés et entrainent une augmentation des heures hebdomadaires travaillées et des heures supplémentaires au détriment de la santé des salariés.

Demain ce projet d’organisation entrainera une déstructuration de la vie sociale, de la vie familiale, ainsi que de la vie associative et sportive…, afin que les retards oh combien important pour HE et Safran soient comblés.

C’est pourquoi, malgré notre implication et nos propositions pour améliorer le contenu du projet d’accord, la position de notre Organisation syndicale sera prise en concertation avec nos syndiqués et les salariés des secteurs concernés.

Nos propositions pour améliorer le contenu du projet d’accord :

· Une prime de 3500€/brut à la signature de l’avenant (Contre 350€/brut actuellement sur le projet)

· Une prime de 250€/brut par weekend (Rien actuellement sur le projet)

· Une indemnité « Panier » de 17€ par jour (Rien actuellement sur le projet)

· Un crédit mensuel de 2 heures payées permettant au salarié de venir en semaine pour garder un lien avec l’entreprise et ses services sociaux (Rien actuellement le projet)

· Que les avenants au contrat de travail établis pour les salariés concernés précisent les dates de début et de fin de la période. (Rien actuellement sur le projet)

· Précisent un préavis de retour selon les horaires habituels fixés à :

· – 15 jours calendaires dès lors que le salarié aura travaillé en horaire « SD » pendant moins de 3 mois continus,

· – 30 jours calendaires dès lors que le salarié aura travaillé en horaire « SD » pendant plus de 3 mois continus.

· Un engagement de la direction sur l’embauche des intérimaires du secteur.
Pour terminer, cette situation démontre profondément l’urgence de relancer le 2ème investissement MCM et que ce dernier soit opérationnel à la fin du 2ème semestre 2018.

La CGT vous informera de ces négociations et reste à l’écoute des salariés qui souhaitent nous faire part de leurs questions ou suggestions sur ce point.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *