PROJET D’ACCORD SUR LE TEMPS DE TRAVAIL.

 

PROJET D’ACCORD SUR LE TEMPS DE TRAVAIL

 

LA CGT A ETE REÇUE, SEULE, A LA DEMANDE DE LA DIRECTION, MARDI 21 NOVEMBRE 2017.

L’objectif était de présenter un document avec les grandes orientations de ce qui doit aboutir dans les semaines à venir à un Accord « Compétences et Performances ».

La même démarche est entreprise avec les deux autres Organisations syndicales représentatives que sont : la CFE-CGC et la CFDT. Elles seront reçues seules, tour à tour.

Au sommaire du document de travail présenté par la Direction :

1.1 – Adaptation du temps et de l’organisation du travail

1.2 – Compétences

2 – Autres thèmes pouvant être abordés     (A compléter et prioriser en réunion de travail)

LES OBJECTIFS DES MESURES :

1TEMPS DE TRAVAIL : FAIRE VARIER LE NOMBRE DE MS (modulation de service) de plus ou moins 50% par an sur 3 ans maxi. Exemple sur 1 an : 5j mini et 15j maxi pour un équipier, 7j mini et 21 j maxi pour un horaire jour.

Pour les cadres, principe du « compte temps 2016 » à la hausse ou à la baisse.

2 – Disposer d’un accord société pour le recours aux astreintes

3 – Disposer d’un accord société sur le travail du SAMEDI – DIMANCHE

 4 – Mise en place d’un observatoire des métiers

5 – Prolonger au-delà de 2017 le dispositif ELAN pour favoriser les mobilités géographiques

6 – Généraliser la mise en œuvre du livret Formation déjà mis en place sur certains secteurs

Concernant les autres thèmes pouvant être abordés :

La Direction indique entre parenthèses dans son sommaire, voir page précédente (A Compléter et prioriser en réunions de travail)

  • L’alternance comme vivier de recrutement
  • Le télétravail
  • L’articulation vie privée/vie professionnelle et le droit à la déconnexion
  • La poursuite du dispositif CESU au-delà de fin 2017
  • L’aménagement des forfaits jours

 

ALORS QUE NOUS ENTENDONS BEAUCOUP PARLER DES USINES DU FUTUR, DES LIGNES DE PRODUCTION DU FUTUR, NOUS REGRETTONS DE NE PAS AVOIR UNE DIRECTION DU FUTUR ! EN EFFET, N’AVONS-NOUS PAS LA ENCORE LES VIELLES RECETTES QUE NOUS CONNAISSONS DEJA ? Ce projet d’accord ne ferait qu’entériner ce qui a été signé  lors des NAO en 2016 et 2017.

Rappelons la position de certaines organisations syndicales, en Septembre dernier, lors des élections professionnelles, de ne pas toucher à notre accord  sur le temps de travail en pluri-annualisant les MS.

Ce projet d’accord « fourre-tout » n’a qu’un seul but : « rendre les salariés toujours plus disponibles » en établissant des nouvelles règles sur le travail du SAMEDI et du DIMANCHE, en développant le recours aux astreintes, en décalant ou en payant les modulations de service dans la limite de 42 MS sur 3 ans pour les personnes en horaire de journée, dans la limite de 29 MS au bout de 3 ans pour les équipiers.                                  Et l’emploi et l’organisation du travail dans tout ça ??

NOUS APPELONS NOS PARTENAIRES SOCIAUX A S’OPPOSER VIVEMENT A CE PROJET DE REGRESSION SOCIALE. ENSEMBLE, FAISONS FRONT COMMUN DANS L’INTERET DE TOUS LES SALARIES.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *