Déclaration CGT concernant la mise en place du Travail Samedi/Dimanche.

 

 

DÉCLARATION CGT

RÉUNION EXTRAORDINAIRE

DU COMITE D’ÉTABLISSEMENT

Du mardi 24 octobre 2017

CONCERNANT LA MISE EN PLACE A TITRE EXCEPTIONNEL D’UNE ÉQUIPE DE SUPPLÉANCE DE FIN DE SEMAINE.

 

Monsieur le président,

Après quatre réunions de négociation au cours desquelles la CGT a été force de propositions en concertation avec nos collègues de la ligne Corps au service du « GAGNANT – GAGNANT »

La CGT a bien pris note que le retard conjoncturel était lié à divers aléas techniques, mais la CGT rappelle également que ce recours est dû au manque de réalisme dans l’élaboration des plannings de développement et d’investissement à la hauteur des enjeux « industriels et humains » du CCIH, de plus, notre organisation syndicale dans toutes les instances, n’a pas cessée depuis plusieurs années d’alerter les directions successives sur ces gestions industrielles qui mettent sous pression les salariés et entraine une augmentation des heures hebdomadaire travaillés et des heures supplémentaires au détriment de la santé des salariés.

Il apparait clair qu’en effectuant les investissements industriel et humain à la hauteur des enjeux dès le début, les salariés n’auraient pas à subir de telles contraintes sur leurs conditions de travail.

Pour la CGT, notre direction doit corriger ses choix stratégiques afin d’éviter que de nouvelles dérives d’organisations atypiques se reproduisent au détriment de la santé, de la vie familiale et sociale des salariés.

 

Monsieur le président, si nous notons des avancées positives dans les négociations, nous regrettons le faible montant de la prime exceptionnelle de 350 € nets versée à la signature de l’avenant au contrat, instituée afin de prendre en compte les conséquences pour le salarié liées à la modification de ses conditions d’emploi.

Nous regrettons que rien n’a été inscrit dans l’accord pour que les salariés  puissent venir en semaine bénéficier du CE, rencontrer l’assistante sociale ou se rendre au service RH et nous condamnons le fait qu’aucun engagement n’ai été pris sur l’investissement du deuxième MCM, pourtant indispensable au développement industriel et humain des lignes du futur du CCIH. Sur ce point la CGT continuera de défendre dans toutes les instances cet investissement.

En conclusion, après concertation avec nos collègues de la ligne Corps et afin de répondre aux enjeux industriels de Turbomeca HE, le syndicat CGT émettra un AVIS FAVORABLE sur la mise en place, à titre exceptionnel, d’une équipe de suppléance de fin de semaine, sans omettre que ce type d’organisation du travail ne peut être utilisée qu’occasionnellement et ne doit pas être généralisée.

Et nous exigeons qu’une organisation du travail optimale soit mise en place dès le début afin que les volontaires de l’équipe de suppléance ne subissent pas de contraintes liées au manque d’organisation. Dans ce sens nous demandons qu’ils puissent avoir accès : au kardex, au parking de l’établissement, à la cantine et à l’infirmerie sans contrainte et nous demandons que tout soit mis en œuvre pour que les informations de la direction sur la vie de l’entreprise leurs soient communiquées.

 

MERCI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *