NAO, suite…

 

FLASH INFO CGT

Le 28 Février, s’est déroulé une Réunion entre la Direction et les Organisations Syndicales sur deux sujets : les Négociations Annuelles Obligatoires d’une part et l’accord « Performances et Compétences » d’autre part.

Sur la question NAO : l’unique avancée de cette matinée se résume à, + 0.1%, au niveau des Augmentations Individuelles. Pour résumer :

Non-cadre :

Augmentation Générale : + 0.55%, + 1point de MSU (59 points au 1/01/2018

Augmentation Individuelle : 1.20%,) au 1/04/2018

Le Plancher 13ème mois est porté à 260 points

Cadre :

Augmentation Individuelle : 2.1% au 1/01/2018

+ 0.15% de mesures spécifiques

Comme nous pouvons le constater la progression est moins rapide que les indicateurs financiers du GROUPE. La santé financière, encore une fois exceptionnelle, du Groupe a de bien minces retombées sociales.

Pour le reste, si l’on doit faire un constat ou une analyse, nous avons en face de nous une DRH de haut niveau. Des « artistes » qui tentent de vous faire croire et presque de vous convaincre que vous êtes rassasiés alors que vous n’avez rien mangé depuis plusieurs jours.

Sur la deuxième partie de la réunion de ce mardi (« Accord Compétence et Performance »), la CGT a quitté la salle. M. EVEN est à l’origine de ces négociations. Au travers de cet accord il amène sa propre perception de la Performance et des Compétences. Compte tenu de son départ prématuré, il n’est plus, selon nous, le bon interlocuteur.

Pour la CGT, il nous semble préférable d’avoir un entretien avec le nouveau Président afin qu’il nous fasse partager sa vision de la société avant toute reprise des négociations en cours. D’autre part, nous nous associons à l’inquiétude des salariés, quant à la tournure des événements et en particulier à cette « valse de Directeurs ».

Cette situation est dangereuse, d’autant que nous sommes dans une entreprise qui a besoin de stabilité sur du long terme. Quand nous développons une turbine, c’est un engagement sur plus de 30 ans…

De plus, la soudaineté de ces départs, le fait que notre Président parte chez notre principal client avec une parfaite connaissance de nos produits, nos projets (notamment les futurs projets comme VTOL), nos contrats commerciaux, nos marges etc…, pose bon nombre d’interrogations.

 

Il est urgent que nos Dirigeants répondent aux interrogations des salariés et organisent au plus vite une rencontre avec les instances représentatives du personnel. La CGT vous tiendra informé des différentes avancées de ce dossier…

 

LA CGT-TURBOMECA BUCHELAY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *